X

Notre catalogue

Régimes militaires et transition démocratique en Afrique subsaharienne

Autopsie du pouvoir patrimonial en République centrafricaine

Plusieurs africanistes s'accordent sur le fait que les sociétés traditionnelles africaines ont expérimenté une forme singulière de démocratie participative. Dans les années 1960, la pratique du pouvoir en Afrique sub-saharienne est généralement calquée sur la politique coloniale, elle-même caractérisée par des abus et des violations massives des droits de l'homme. Avec la chute du mur de Berlin (1989), plusieurs pays africains s'engagent sur la voie de la démocratisation avec comme conséquence l'ouverture de l'espace politique. Cependant, si ces changements ont abouti à la démocratisation de quelques Etats africains, d'autres par contre se caractérisent par la gestion familiale de la chose publique, la crise du leadership, la corruption et le totalitarisme, comme ce fut le cas en République centrafricaine. Néanmoins, au fil du temps, la prise de conscience des populations longtemps exploitées par des régimes dictatoriaux entraînera des bouleversements socio-politiques majeurs qui devraient aboutir à l'instauration des systèmes démocratiques solide et durable.

Droits humains et Démocratie -

Prix hors livraison : 25 €

Commander ce livre
Fiche détaillée
  • Poids :
  • Pages :
  • format : 13,5 x 21,5 cm
  • Parution : 25 juillet 2020
  • ISBN : 978-2-39036-001-8

Description du livre

A travers cette analyse politico-historique, l'auteur retrace l'ambivalence qui caractérise l'histoire politique de la République centrafricaine. Il démontre et critique les raisons pour lesquelles la démocratie centrafricaine n'aboutit pas à un système de pouvoir gouvernemental institutionnalisé par des élections libres, régulières et transparentes, soutenu par un régime de libertés civiles et politiques. Il décrit finement l'évolution, l'avènement de cette démocratie ainsi que sa consolidation jalonnée des périodes de troubles et de tâtonnements. En observateur averti de la sociologie politique nationale, l'auteur relate la manière dont la démocratie ainsi que la prise de conscience basée sur la défense et la protection des droits de l'homme se profilent lentement mais sûrement en République centrafricaine, en dépit d'innombrables défis en cours et en perspective.

A propos de l'auteur

Maurice Honoré MBEKO

Né en 1956 à Bangassou en République centrafricaine, Maurice Honoré MBEKO est diplômé en sciences politiques de l'Université du Québec ainsi qu'en droit international des droits de l'homme de l'Institut International des droits de l'Homme de Strasbourg. Détenteur d'un Doctorat en Sciences Politiques de l'Université de Laval, il a enseigné à l'Ecole Nationale de la Magistrature (ENAM) de Bangui, à Bordeaux School of Management (BEM) ainsi qu'à l'Ecole Européenne de Commerce de Bordeaux. Chercheur-Enseignant à la faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l'Université de Bangui, il est également expert en droits de l'homme au sein du Ministère de la Justice et des Droits de l'homme en République centrafricaine.